Le pantographe

lundi 26 décembre 2016
par  Envers
popularité : 82%

Georges regarde le paysage

En super huit par le carreau

La bande-annonce de son voyage

Est l’interlude d’un temps nouveau

Il en rêve depuis si longtemps

De capitales et de lumières

Quitte le désert de ses parents

Dans un nuage de poussière

Georges est joyeux , descends du train

Et rend service aux voyageurs

Monte sur le toit , hèle quelqu’un

N’a pas de raisons d’avoir peur

Georges roulait vers son avenir

Le coeur en fête plein de projet

Il ignorait alors mourir

A peine à moitié du trajet

A un moment de notre vie

Un philosophe nous rejoint

Calme l’angoisse qui l’envahit

Lui et nous ne faisons qu’un

C’est le complexe identitaire

Qui apparaît comme un dégoût

Tous prisonniers d’une bulle d’air

Ou l’on raisonne , ou l’on est fou .


Commentaires