Lady Antalvic

mardi 27 décembre 2016
par  Envers
popularité : 79%

Courbatu jusqu’à l’extrème

Junky pharmaco-dépendant

D’anciens labeurs , maintenant je traîne

Tout un wagon de médicaments

Mes muses nocturnes de création

Mes béquilles pharmaceutiques

Laissent filtrer l’apparition

D’icônes fantasmagoriques

La douleur enfin disparaît

Laissant la place à une extase

Je suis aux anges et satisfait

Dans mon cocon cerné de gaze

Un maelstrom d’images fugaces

Feu d’artifice multicolore

Feu d’étincelles , éphémères traces

Libèrent mon âme , parfait accord

Ma tête devient lourde et je mêle

Pensée curieuse et distorsion

Censure absente qui me rappelle

Je suis en pleine révolution

Mes deux lobes frontaux s’illuminent

Dans mon sommeil paradoxal

Ouvrent des idées cristallines

Aux maturations neuronales

Dissolution de ma personna

Je change de peau tel un serpent

Changement de cap plus adéquat

Mon grand réveil est imminent.


Commentaires