Pensée nocturne

mardi 27 décembre 2016
par  Envers
popularité : 86%

Calculateur froid et distant

D’aucuns penseront qu’à mes cotés

Il faut savoir d’ou vient le vent

Pour créditer mon amitié

Ma fusion avec un semblable

Qu’elle soit entière ou bien partile

Déjà au temps de mes cartables

Me paraissait bien difficile

Électron libre de bonne heure

Sans en avoir vraiment conscience

J’ai su en mon for intérieur

Que je connaîtrais plusieurs danses

Rêveur et pensif à l’extrême

Pieds sur la lune et tête sur terre

Imperméable aux théorèmes

D’un prof en perm’ de dispensaire

J’ai mené ma barque tout seul

Sans gouvernail et face au vent

Un faux bateau sur mer d’éteules

Moisson fructueuse de mon temps

L’heure est bientôt à la victoire

Sur ma personne et sur mes choix

Je me regarde dans un miroir

Et satisfait de devenir moi

La victoire plus qu’à la vengeance

Avec les ans , l’on s’assagit

Les rancoeurs tenaces de l’enfance

Mûrissent au coeur et à l’esprit.


Commentaires