Quod licet Iovi non licet bovi

mardi 27 décembre 2016
par  Envers
popularité : 79%

Haleine de cheval et dents pourries

Nature , tu n’es pas généreuse

Et pas vraiment gentille aussi

Voire même parfois ténébreuse

Quand dans ta rage de création

Sorti de tes chaines de montage

Un gonz fait son apparition

Un con millésimé hors d’âge

Avec un Q.I fine de claire

Untel se prends pour un surdoué

Et en bassin rien ne peut faire

Qu’un imbécile soit clarifié

Mais qui a mis dans sa caboche

Qu’il comprenait au quart de tour ?

Même l’alphabet pour cette cloche

N’est déclinable qu’en plusieurs jours

A peine croyable me direz vous ?

J’étais présent pour l’anecdote

Mon piège tendu avec bagou

Doucha sa tête de linotte

C’est du violent , c’est du vécu

Remonte à vingt années peut-être

Et le mémoire du compte rendu

Comme j’écris me compte fleurette

La culture , c’est donc sa télé

Depuis longtemps il en témoigne

Elle met sa vie en coupe réglées

Et dans sa tronche une foire d’empoigne.


Commentaires