Fils de la lune

mardi 27 décembre 2016
par  Envers
popularité : 79%

La terre est une pendule

La lune , sa grande aiguille

Nous sommes sous sa férule

Inconscients , malhabiles

Nous croyons ètre libres

De nos actes et mouvements

Par là mème insensibles

A tout ses déplacements

C’est une grossière erreur

Que de croire cela

Elle regit nos humeurs

Ses quartiers font la loi

Depuis l’aube des temps

Elle macère nos mémoires

Elle fusionne notre conscient

Elle est notre grimoire

Lever la tète au ciel

Est aussi récurrent

Qu’ un rève de paires d’ailes

Du plus humble au plus grand

Le plus vieux rève de l’homme

Est pourtant bien possible

Mais à jamais dans ses sommes

C’est un des moins pénibles.


Commentaires