Facit indignatio versum

lundi 26 décembre 2016
par  Envers
popularité : 79%

Je réfléchis couché au lit

Aux bons conseils de ma lecture

C’est de cela dont il s’agit

D’une diabolique joint venture

Je réfléchis en m’endormant

Aux conséquences de mes actes

Ecrire des pamphlets trop brûlants

Me vaudrait le patriot act

Mais je ne puis être silencieux

Devant les desseins de l’Empire

J’ai tant de raisons d’être anxieux

Sachant leur politique du pire

C’est le J’accuse du grand Zola

Que j’aimerais mettre en avant

Et à la barre un avocat

Muet de stupeur , de tremblements

Pour qu’il défende un garçonnet

Que l’on soupçonne d’être radical

Pour un comcombre mal dessiné

Mais à quatre ans , plutôt normal

Que l’on confonde mon rateau

Avec une antenne satellite

C’est improbable , mais si il faut

Envoyer les cons sur orbite

Je veux bien faire de mon jardin

Un clone de la base de Cayenne

Y faire venir un tas d’engins

Pour une démarche citoyenne

Pour qu’ils n’aient plus l’air de grenades

Je couperais mes artichauts

Afin que nul ne me canarde

J’enterrerais tous mes poireaux

Quant à la courbure des bananes

J’ai peut-être une solution

Les faire couver par deux , trois ânes

Elles seront droites pour munitions

Ce rabattage médiatique

M’agace au delà de toutes choses

Pas un seul jour sans ce viatique

Cette psychose qu’on nous impose

Mais les gens s’aperçoivent-ils

Qu’on les ballote de tous cotés ?

Leur sens critique serait utile

Qu’en pensent donc les intéressés ?


Commentaires