Fantasme

lundi 26 décembre 2016
par  Envers
popularité : 86%

A chaque jour suffit sa peine

Tout le monde connait ce dicton

Mais nous courons à perdre haleine

Joindre des bouts de conviction

Quand le labeur nous accompagne

Quand il habite notre corps

Il est fidèle et il témoigne

De l’addition de nos efforts

Une facture de la vie

Que l’on reçoit à la vieillesse

Qui pourrait n’être qu’un devis

Sans signature et sans adresse

Par exemple un riche héritage

Nous permettant de ne rien faire

Les efforts seraient les bagages

Avec le décalage horaire

Etre en vacances perpétuelles

Sans se soucier du lendemain

Est un fantasme universel

Ô combien réel pour certains

Mais parresser dans l’existence

Est-il vraiment si salutaire

L’oisiveté est-elle une chance

Ou cache-t-elle un venin pervers ?

J’ai peur que ces poids et mesures

Ne calculent rien de bien tangible

Naître coiffé dans la luxure

On aimerait tous être éligible.


Commentaires