Zen

lundi 26 décembre 2016
popularité : 79%

Un pont de bois s’arc-boute sur un bassin fleuri

Trait d’union du vague à l’âme et de la pensée

Florilège des idées mélées dans l’harmonie

S’embrasent en incendie que l’on peut maitriser

Les sillons de graviers hypnotisent le regard

Ce dernier marque une pause , détaille les bonzaïs

La reflexion s’oriente et dissipe un brouillard

Les idées fixes volent et se perdent ou qu’elles aillent

L’eau coule , minérale , sur des mousses , des lichens

Un doux clapotis dont le bruit fait la beauté

Au Japon Impérial et dans ses jardins zen

Basculent des bambous en cadence projetée

Des carpes koïs venant respirer en surface

En cercles concentriques touchent les berges alentours

L’écho de l’onde augmente , s’amplifie et s’efface

Les arbustes chuchotent aux ajoncs sans détours

Soudain le vent forcit , voulant dicter sa loi

De timide zéphyr , se transforme en bourrasque

Et même perdant haleine , le penseur est un roi

Mais pas de la nature aux singulières frasques.


Commentaires